Arthur Lochmann

Traducteur, philosophe et charpentier, Arthur Lochmann jongle constamment entre ses différents métiers. Après avoir abandonné ses études de droit et de philosophie, il se consacre aux travaux manuels et découvre un nouvel univers technique qui transforme profondément son rapport au monde. Son premier ouvrage, La vie solide – La charpente comme éthique du faire (Payot, 2019) est un roman d’apprentissage qui s’articule autour de réflexions théoriques sur le métier de charpentier et du monde de l’artisanat, porteurs d’une éthique de la transmission et du bien commun. Son dernier livre Toucher le vertige (Flammarion, 2021) s’essaye à la description du vertige dont il est lui-même sujet, pour explorer notre rapport à la matière et au sensible.