maison internationale
des écritures contemporaines

maison internationale des écritures contemporaines

Beata

Umbeyiyi Mairesse

La langue maternelle de Beata Umubyeyi Mairesse est le kinyarwanda. Née à Butare en 1979, elle échappe de justesse au génocide des Tutsi en 1994 puis rejoint la France. Là, elle étudie les sciences politiques avant de s’employer à guérir les blessures sociales dans son premier métier, l’humanitaire, puis par l’écriture. Lauréate du prix des Cinq Continents de la Francophonie, Beata Umubyeyi Mairesse participe au festival Littérature Live en 2023 pour présenter Consolée (Autrement, 2022), du nom d’une enfant métisse rwandaise placée dans une institution coloniale et dont l’histoire risque d’être oubliée. Les thèmes du métissage, de l’exil et de la transmission sont abordés avec douceur par son premier album pour enfants, Peau d’épice (Gallimard jeunesse, 2023). Dix ans après son premier livre, l’autrice raconte, sans passer par le détour de la fiction, son histoire et celles du sauvetage d’enfants tutsi lors du génocide de 1994 dans Le convoi (Flammarion, 2024).

Thématiques abordées par l'auteur : histoire politique
12 Mai 2023, 18h00
  • Conversations

Résistance et liberté

16 Mai 2022, 19h00
  • Conversations

Reconquérir les imaginaires

Légende et crédits photo : Beata Umubyeyi Mairesse © Bertrand Gaudillère / Item

Beata

Umbeyiyi Mairesse

La langue maternelle de Beata Umubyeyi Mairesse est le kinyarwanda. Née à Butare en 1979, elle échappe de justesse au génocide des Tutsi en 1994 puis rejoint la France. Là, elle étudie les sciences politiques avant de s’employer à guérir les blessures sociales dans son premier métier, l’humanitaire, puis par l’écriture. Lauréate du prix des Cinq Continents de la Francophonie, Beata Umubyeyi Mairesse participe au festival Littérature Live en 2023 pour présenter Consolée (Autrement, 2022), du nom d’une enfant métisse rwandaise placée dans une institution coloniale et dont l’histoire risque d’être oubliée. Les thèmes du métissage, de l’exil et de la transmission sont abordés avec douceur par son premier album pour enfants, Peau d’épice (Gallimard jeunesse, 2023). Dix ans après son premier livre, l’autrice raconte, sans passer par le détour de la fiction, son histoire et celles du sauvetage d’enfants tutsi lors du génocide de 1994 dans Le convoi (Flammarion, 2024).

16 Mai 2022, 19h00
  • Conversations

Reconquérir les imaginaires

12 Mai 2023, 18h00
  • Conversations

Résistance et liberté

  • Saison 2022/2023

Villa numérique

Recherche

Try these:

Auteurs
Saisons de la villa
Pays

Try these:

Editeur
Pays
Saison de la Villa Gillet