maison internationale
des écritures contemporaines

maison internationale des écritures contemporaines

Le devoir de présence

Presses universitaires de Rouen et du Havre
2022
Les Chattes* sont partout dans ce livre. Leurs noms en émaillent les pages et, plus encore, leur influence est perceptible dans toutes mes idées, et jusque dans le rythme et le corps de mes mots. Elles sont l’unique et la plus grande influence sur mon propre féminisme, un féminisme partagé (du moins je l’espère), et ce livre n’est rien si ce n’est une sorte de manifeste féministe (du moins je l’espère). Une grande part de ce travail concerne ma tentative de réconcilier notre féminisme partagé et mon évolution vers la maternité, selon un itinéraire qui n’a pas été sans contradictions pour moi, mais qui au bout du compte s’est révélé être un enrichissement de mon féminisme, un développement complexe en plusieurs strates, tel celui de plantes poussant ensemble dans un jardin. Le féminisme à mes yeux est en perpétuel devenir, ne restant jamais figé, portant toujours sur lui-même un regard critique, il ne cesse de renaître, fleurir, mourir, pour de nouveau se faire semence.(Lily Robert-Foley)* groupe d’écrivaines dont l’auteur fait partie.
féminisme

Le devoir de présence

Presses universitaires de Rouen et du Havre
2022
Les Chattes* sont partout dans ce livre. Leurs noms en émaillent les pages et, plus encore, leur influence est perceptible dans toutes mes idées, et jusque dans le rythme et le corps de mes mots. Elles sont l’unique et la plus grande influence sur mon propre féminisme, un féminisme partagé (du moins je l’espère), et ce livre n’est rien si ce n’est une sorte de manifeste féministe (du moins je l’espère). Une grande part de ce travail concerne ma tentative de réconcilier notre féminisme partagé et mon évolution vers la maternité, selon un itinéraire qui n’a pas été sans contradictions pour moi, mais qui au bout du compte s’est révélé être un enrichissement de mon féminisme, un développement complexe en plusieurs strates, tel celui de plantes poussant ensemble dans un jardin. Le féminisme à mes yeux est en perpétuel devenir, ne restant jamais figé, portant toujours sur lui-même un regard critique, il ne cesse de renaître, fleurir, mourir, pour de nouveau se faire semence.(Lily Robert-Foley)* groupe d’écrivaines dont l’auteur fait partie.
féminisme

Villa numérique

Recherche

Try these:

Auteurs
Saisons de la villa
Pays

Try these:

Editeur
Pays
Saison de la Villa Gillet

Try these:

Auteurs
Pays
Saison de la Villa Gillet
Temps fort

Try these:

Auteurs
Pays
Saison de la Villa Gillet

Try these:

Auteurs