maison internationale
des écritures contemporaines

maison internationale des écritures contemporaines

Corps vivants en résistance

Céline Minard — Gabriela Cabezón Cámara

21 mai 2022. Conversation avec Gabriela Cabezón Cámara (Romance de la Noire Blonde, éditions de l’Ogre, 2022, trad. Guillaume Contré) et Céline Minard (Plasmas, Rivages, 2021). Modération: Sarah Al-Matary (Université Lyon 2).

Gabriela Cabezón Cámara

« J’aimerais qu’on soit capable de voir un flux, comme le courant d’un fleuve qui emporte tout, en lisant mon livre. »

Céline Minard

« Il y a chez Gabriela un amour du monde collectif, on fait famille, son roman finit sur une utopie. Chez moi, ce n’est pas le cas, je n’arrive à penser l’utopie que comme un instant de grâce prix dans un flux. On ne fait pas famille, on se détruit. »

  • Saison 2021/2022

Corps vivants en résistance

Céline Minard — Gabriela Cabezón Cámara

21 mai 2022. Conversation avec Gabriela Cabezón Cámara (Romance de la Noire Blonde, éditions de l’Ogre, 2022, trad. Guillaume Contré) et Céline Minard (Plasmas, Rivages, 2021). Modération: Sarah Al-Matary (Université Lyon 2).

Gabriela Cabezón Cámara

« J’aimerais qu’on soit capable de voir un flux, comme le courant d’un fleuve qui emporte tout, en lisant mon livre. »

Céline Minard

« Il y a chez Gabriela un amour du monde collectif, on fait famille, son roman finit sur une utopie. Chez moi, ce n’est pas le cas, je n’arrive à penser l’utopie que comme un instant de grâce prix dans un flux. On ne fait pas famille, on se détruit. »

Villa numérique

Recherche

Try these:

Auteurs
Saisons de la villa
Pays

Try these:

Editeur
Pays
Saison de la Villa Gillet

Try these:

Auteurs
Pays
Saison de la Villa Gillet
Temps fort

Try these:

Auteurs
Pays
Saison de la Villa Gillet

Try these:

Auteurs