maison internationale
des écritures contemporaines

maison internationale des écritures contemporaines

Ligne de fuite

Les éditions Noir sur Blanc
2023

Jeune artiste irlandaise d’une vingtaine d’années, Frankie est entourée par une famille aimante et des amis aussi fidèles qu’anticonformistes. Mais elle ne réussit pas à percer, doute de son propre talent, et a beaucoup de mal à faire face à la vie urbaine – à la vie en général.

Pour soigner son mal-être, elle fuit alors Dublin et son animation et part se réfugier dans la vieille maison décrépite de sa grand-mère, récemment décédée, au pied d’une éolienne gigantesque, dans la campagne irlandaise, entourée par les souvenirs, les photographies et les bibelots de son enfance. Une longère perdue dans les landes.

Là, entourée par la nature, elle observe le passage des saisons, s’interroge sur sa capacité à la compassion, met sa santé mentale et son talent artistique à l’épreuve, arpente, jour après jour, le chemin accidenté qui mène vers la lumière.

Au croisement de l’autofiction et du nature writing, ce roman provoque l’émerveillement, il explore la fragilité de l’âme humaine, questionne notre perception de la réalité, le lien viscéral qui nous lie avec la nature. Et le désir, humain et impérieux, de laisser une trace. Un rappel de la beauté qui réside en toute chose, et qui peut être trouvée par celui qui accepte de s’extraire de la frénésie et de l’agitation pour poser un regard mélancolique sur le monde.

nature, fiction autobiographique, Irlande, art

Ligne de fuite

Les éditions Noir sur Blanc
2023

Jeune artiste irlandaise d’une vingtaine d’années, Frankie est entourée par une famille aimante et des amis aussi fidèles qu’anticonformistes. Mais elle ne réussit pas à percer, doute de son propre talent, et a beaucoup de mal à faire face à la vie urbaine – à la vie en général.

Pour soigner son mal-être, elle fuit alors Dublin et son animation et part se réfugier dans la vieille maison décrépite de sa grand-mère, récemment décédée, au pied d’une éolienne gigantesque, dans la campagne irlandaise, entourée par les souvenirs, les photographies et les bibelots de son enfance. Une longère perdue dans les landes.

Là, entourée par la nature, elle observe le passage des saisons, s’interroge sur sa capacité à la compassion, met sa santé mentale et son talent artistique à l’épreuve, arpente, jour après jour, le chemin accidenté qui mène vers la lumière.

Au croisement de l’autofiction et du nature writing, ce roman provoque l’émerveillement, il explore la fragilité de l’âme humaine, questionne notre perception de la réalité, le lien viscéral qui nous lie avec la nature. Et le désir, humain et impérieux, de laisser une trace. Un rappel de la beauté qui réside en toute chose, et qui peut être trouvée par celui qui accepte de s’extraire de la frénésie et de l’agitation pour poser un regard mélancolique sur le monde.

nature, fiction autobiographique, Irlande, art

Villa numérique

Recherche

Try these:

Auteurs
Saisons de la villa
Pays

Try these:

Editeur
Pays
Saison de la Villa Gillet

Try these:

Auteurs
Pays
Saison de la Villa Gillet
Temps fort

Try these:

Auteurs
Pays
Saison de la Villa Gillet

Try these:

Auteurs