Antonio Soler

Antonio Soler se fait connaître en France à la sortie de son roman Les Héros de la frontière (Albin Michel, 2000, trad. Françoise Rosset) puis en 2001 avec Les Danseuses mortes (Albin Michel, trad. Françoise Rosset). Mais c'est avec Le Chemin des Anglais (Albin Michel, 2007, Bernard Cohen) qu'il connaît la consécration, puisqu'il reçoit le prestigieux prix Nadal et se voit sollicité par Antonio Banderas pour adapter son texte au cinéma. L'œuvre d'Antonio Soler est marquée par le soin apporté à la narration, portée par un rythme entraînant et une plume tantôt crue, tantôt lyrique, mais toujours humaniste. Antonio Soler est à mettre au rang des grands noms de la littérature espagnole, parmi Javier Marías, Jaume Cabré ou Manuel Vilas. Son dernier roman Sud (Rivages, 2022, trad. Guillaume Contré), plonge le lecteur dans une journée d'été caniculaire en ville dans un plan séquence où se croisent toute une humanité de personnages.