maison internationale
des écritures contemporaines

maison internationale des écritures contemporaines

L’infinie possibilité de la fiction

12 mai 2023. Conversation avec Lauren Groff (Matrix, L’Olivier, 2022, trad. Carine Chichereau) et Lucie Rico (GPS, POL, 2022) modérée par Daniel Medin.

Lucie Rico

« Le roman, pour moi, est la forme la plus ouverte en littérature. Il peut contenir toutes les autres formes. Quand le langage se dissout complètement il reste une forme, il reste une page et c’est ce qui permet de créer des histoires et de créer des ellipses. (…) Je ne connais pas mes personnages quand j’écris, je les rencontre. Je n’ai aucune surprise narrative, je sais où je vais et comment mais je ne connais pas mes personnages. Je les découvre au fur et à mesure de leurs actions. (…) Je voulais travailler sur comment la technologie peut être la trace de quelqu’un, comment on peut voir le passé d’une personne par la technologie et notamment par le GPS qui nous offre une vision du monde comme en temps réel mais capturé bien avant. »

Lauren Groff

« I have been in love with Marie de France since college. I fell in love with the lais. They are so rich and so animal, so full of vibrancy and life that I carried them around with me for twenty something years. (…) I did not think that writing a non-fiction piece would do what fiction can do which is make you believe in people, make you viscerally feel the difference in time between now and a thousand years ago, make you understand how history is cyclical. It is a paradox to use this tool of invention, of imagination to try to get to something real that link people through time.”


  • Saison 2022/2023

L’infinie possibilité de la fiction

12 mai 2023. Conversation avec Lauren Groff (Matrix, L’Olivier, 2022, trad. Carine Chichereau) et Lucie Rico (GPS, POL, 2022) modérée par Daniel Medin.

Lucie Rico

« Le roman, pour moi, est la forme la plus ouverte en littérature. Il peut contenir toutes les autres formes. Quand le langage se dissout complètement il reste une forme, il reste une page et c’est ce qui permet de créer des histoires et de créer des ellipses. (…) Je ne connais pas mes personnages quand j’écris, je les rencontre. Je n’ai aucune surprise narrative, je sais où je vais et comment mais je ne connais pas mes personnages. Je les découvre au fur et à mesure de leurs actions. (…) Je voulais travailler sur comment la technologie peut être la trace de quelqu’un, comment on peut voir le passé d’une personne par la technologie et notamment par le GPS qui nous offre une vision du monde comme en temps réel mais capturé bien avant. »

Lauren Groff

« I have been in love with Marie de France since college. I fell in love with the lais. They are so rich and so animal, so full of vibrancy and life that I carried them around with me for twenty something years. (…) I did not think that writing a non-fiction piece would do what fiction can do which is make you believe in people, make you viscerally feel the difference in time between now and a thousand years ago, make you understand how history is cyclical. It is a paradox to use this tool of invention, of imagination to try to get to something real that link people through time.”


Villa numérique

Recherche

Try these:

Auteurs
Saisons de la villa
Pays

Try these:

Editeur
Pays
Saison de la Villa Gillet

Try these:

Auteurs
Pays
Saison de la Villa Gillet
Temps fort

Try these:

Auteurs
Pays
Saison de la Villa Gillet

Try these:

Auteurs