maison internationale
des écritures contemporaines

maison internationale des écritures contemporaines

Plateforme collaborative des publics

de la Villa Gillet

Plateforme collaborative des publics

de la Villa Gillet

La montagne magique

« L’Île haute » c’est la montagne sur laquelle donne l’innocence de Vadim. Ce jeune parisien de 12 ans est envoyé par ses parents dans les Alpes, au pied du Mont-Blanc, pour soigner un asthme chronique. Il y découvre dès la descente du train, la neige et un paysage impensable jusque-là, qui le ravit littéralement et qu’il va apprivoiser. Comme il va apprivoiser la douleur de la séparation d’avec ses parents dont il reste sans nouvelles. Car nous sommes en 1943 et Vadim a des origines juives qu’il va devoir cacher. Sur les papiers qu’on lui a fournis il s’appelle Vincent. Son asthme n’est peut-être pas la seule raison pour laquelle ses parents l’ont envoyé dans cet exil spectaculaire. L’Île haute est un de ces romans sur la guerre vécue à côté, qui gronde au loin mais dont l’isolement et la splendeur de la nature préservent. Un hommage à tous ces enfants juifs qui ont vécu la fin de la guerre cachés dans des fermes pour échapper à l’horreur. Mais qui n’en ont pas nécessairement été épargnés pour autant. Mais c’est aussi le livre d’un magnifique éveil à la beauté.

lundi 15 mai 2023

© 2023 Villa-Voice       Partenaires       Mentions légales

Lycée

La montagne magique

« L’Île haute » c’est la montagne sur laquelle donne l’innocence de Vadim. Ce jeune parisien de 12 ans est envoyé par ses parents dans les Alpes, au pied du Mont-Blanc, pour soigner un asthme chronique. Il y découvre dès la descente du train, la neige et un paysage impensable jusque-là, qui le ravit littéralement et qu’il va apprivoiser. Comme il va apprivoiser la douleur de la séparation d’avec ses parents dont il reste sans nouvelles. Car nous sommes en 1943 et Vadim a des origines juives qu’il va devoir cacher. Sur les papiers qu’on lui a fournis il s’appelle Vincent. Son asthme n’est peut-être pas la seule raison pour laquelle ses parents l’ont envoyé dans cet exil spectaculaire. L’Île haute est un de ces romans sur la guerre vécue à côté, qui gronde au loin mais dont l’isolement et la splendeur de la nature préservent. Un hommage à tous ces enfants juifs qui ont vécu la fin de la guerre cachés dans des fermes pour échapper à l’horreur. Mais qui n’en ont pas nécessairement été épargnés pour autant. Mais c’est aussi le livre d’un magnifique éveil à la beauté.

© 2023 Villa-Voice       Partenaires       Mentions légales

Villa numérique

Recherche

Try these:

Auteurs
Saisons de la villa
Pays

Try these:

Editeur
Pays
Saison de la Villa Gillet

Try these:

Auteurs
Pays
Saison de la Villa Gillet
Temps fort

Try these:

Auteurs
Pays