Samanta Schweblin

Samanta Schweblin (Argentine) entre en littérature avec plusieurs recueils de nouvelles dont Des Oiseaux plein la bouche (traduit de l'espagnol par Isabel Gugnon, Seuil, 2013). Celui-ci lui vaut le prix Casa de las Américas en 2008, année de la première publication du recueil. Son roman Toxique (traduit par Aurore Touya, Gallimard, 2017) explore le registre fantastique et développe une diégèse à l'atmosphère tendue. Dans son dernier roman à paraître, Kentukis, l'autrice envisage un monde aux mains de petits robots-peluches, les kentukis, un sombre dispositif qui interroge notre rapport aux opérateurs de surveillance et voyeuristes.
L'œuvre de Samanta Schweblin est traduite dans une vingtaine de langues.