Romain Huret

Né en 1972 à Abbeville, Romain Huret est un historien français, spécialiste de l’histoire des États-Unis du XXe siècle, s’intéressant principalement aux inégalités économiques et sociales. Il est actuellement directeur d'études de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), directeur du Centre d’études nord-américaines (CENA), et directeur adjoint de Mondes Américains. Agrégé d’histoire, il entame une thèse en 1997 à l’EHESS sous la direction de Jean Heffer, puis de François Weil, intitulée Le grand dessein, les experts sociaux et la construction de la guerre contre la pauvreté aux États-Unis, 1945-1972. Il devient ensuite maître de conférences à l’université Lumière Lyon 2. Membre de l'Institut universitaire de France de 2008 à 2013, il intervient régulièrement sur les ondes de France Culture et écrit dans les quotidiens Libération et Le Monde. En 2014, il devient directeur de l’EHESS. Il a écrit l’essai La fin de la pauvreté ? (éditions de l’EHESS, 2008, traduit chez Cornell University Press) dans lequel il décrit le programme Guerre contre la pauvreté, mis au point dans les administrations des présidents démocrates John Kennedy et Lyndon Johnson, et prolongé de façon novatrice par le président républicain Richard Nixon. En 2010, il publie une étude sur l’ouragan Katrina (éditions de l’EHESS, 2010) qui ravagea la Nouvelle-Orléans en 2005 : ce travail prend à rebours l'idée d'une erreur humaine et gestionnaire de l'administration du président conservateur George W. Bush, démontrant que Katrina est le résultat des politiques conduites par les conservateurs au pouvoir depuis les années 1980. Enfin, Romain Huret a publié American Tax Resisters (Presses universitaires de Harvard, 2014) où il retrace la généalogie du discours antifiscal aux États-Unis pour comprendre la croissance des inégalités dans le pays. Il achève actuellement deux ouvrages : l'un sur le procès d'Andrew W. Mellon pour fraude fiscale dans les années 1930, Les millions de Monsieur Mellon. Le capitalisme en procès aux États-Unis (1993-1941), et le second sur les célibataires de l'époque coloniale à nos jours, provisoirement intitulé Les oubliés de la Saint-Valentin. Célibataires, ordre matrimonial et inégalités aux États-Unis (XX-XXIe siècles).