Orhan Pamuk

Prix Nobel de littérature (2006), Orhan Pamuk est le premier écrivain Turc à recevoir cette distinction, faisant de lui une personnalité mondialement reconnue. La même année, il figure dans les cent célébrités les plus influentes, selon le New-York Times. L'auteur a publié une quinzaine d'ouvrages, tous traduits partout à travers le monde et récompensés par des prix internationaux. En France, il est fait Commandeur des Arts et des Lettres puis Officier de la Légion d'Honneur. Ses écrits sont souvent emprunts d'un mélange entre réel et fantastique, entre concrétitude et mystères comme dans Le livre Noir (Gallimard, 1995, trad. Münevver Andaç) ou dans La Femme aux Cheveux roux (Gallimard, 2019, trad. Valérie Gay-Aksoy) et placent Istanbul, ville natale de l'auteur, au coeur de leur intrigue.
Dans une prise de parole au début des années 2000, Orhan Pamuk s'est exprimé sur le rôle de la Turquie dans le génocide arménien, incitation aux autorités turques à reconnaître eur part de culpabilité. Sa déclaration lui vaut une mise en examen et de nombreuses menaces de mort. L'auteur aurait quitté la Turquie pour les États-Unis en 2007.