Marion Graf

Après des études de lettres à Bâle, Lausanne, Voronej et Cracovie, Marion Graf travaille comme critique littéraire spécialisée en poésie et comme traductrice. Elle a traduit une quinzaine de livres de Robert Walser, mais aussi de nombreux romanciers et poètes alémaniques et russes, et des ouvrages pour la jeunesse. Depuis 2010, elle est responsable de La Revue de Belles-Lettres, revue de poésie paraissant à Genève. Dans le cadre de mentorats, elle accompagne régulièrement des jeunes traducteurs. Dernières traductions parues : Cubes danubiens de Zsuzsanna Gahse (Hippocampe éditeur, 2019), Gottfried Keller, « Les Lettres d’amour détournées », in Les Gens de Seldwyla (Zoé 2020), Promenades avec Robert Walser (Zoé, 2021) de Carl Seelig, Presque étranger pourtant de Thilo Krause (Zoé 2022). Pour son travail, elle a obtenu de nombreux prix dont, en 2020, une distinction nationale, le Prix spécial de traduction.