Mario Vargas Llosa

Mario Vargas Llosa, Marquis de Vargas Llosa, né Jorge Mario Pedro Vargas Llosa est un écrivain péruvien et espagnol.
Mario Vargas Llosa est élevé par sa mère divorcée et ses grands-parents maternels, à Cochabamba (Bolivie), puis au Pérou. Après des études à l'Académie militaire, il étude les lettres et le droit à l'Université de San Marcos, puis la littérature à l'Université de Madrid. Il publie son premier recueil de nouvelles, Les caïds, en 1959.
Il s'installe ensuite à Paris, où il exerce diverses professions : traducteur, professeur d'espagnol, journaliste pour l'Agence France-Presse. En 1963 paraît La ville et les chiens, son premier succès littéraire, qui sera traduit en une vingtaine de langues.
Séduit par Fidel Castro et la révolution cubaine, il se rend à La Havane. Au début des années 70, l'auteur exprime pourtant ouvertement sa rupture avec la révolution castriste et les mouvements d'extrême-gauche. Il séjourne ensuite en Europe, où il se lie d'amitié avec d'autres jeunes auteurs, futurs piliers du boom latino-américain.
De retour au Pérou, il est candidat du Front démocratique à l'élection présidentielle péruvienne. Battu, il quitte le Pérou, reprend ses activités littéraires et regagne Londres. La nationalité espagnole lui est accordée en 1993. Citoyen du monde, il vit entre Lima, Madrid, Londres et Paris.
Il est lauréat du prix Nobel de littérature 2010 « pour sa cartographie des structures du pouvoir et ses images aiguisées de la résistance de l'individu, de sa révolte et de son échec ». Mario Vargas Llosa est également lauréat du Prix Cervantès en 1994 et du prix Carlos Fuentes en 2012.