Laurence Gudin

Laurence Gudin est une éditrice genevoise. De 1998 à 2006, elle étudie les lettres à l’université Sorbonne Nouvelle et travaille dans l'édition à Paris. Rentrée en Suisse, elle est embauchée en qualité de responsable éditoriale du groupe Médecine et Hygiène où elle découvre le catalogue de La Baconnière, une maison d’édition suisse fondée par Hermann Hauser en 1927, rachetée par Médecine et Hygiène en 1998 et tombée dans l’oubli. En 2011, Laurence Gudin rachète la Baconnière pour faire revivre son fonds éditorial riche dans tous les domaines de la pensée, notamment remarquable pour sa publication d’auteurs résistants français comme Louis Aragon, Jules Supervielle ou Paul Éluard. Elle relance surtout la maison en publiant une quinzaine de nouveautés par an, en ouvrant à la fiction et en initiant de nouvelles collections comme « la Nouvelle collection Langages » consacrée à la critique littéraire et dirigée par Daniel Sangsue, ou la collection Ibolya Virág qui publie les grands auteurs de la littérature d’Europe centrale. La maison d’édition fait aussi partie d'une association romande, les Insécables et d'un collectif franco-suisse, les Désirables.