Kamel Daoud

Né en 1970 en Algérie, Kamel Daoud suit des études de lettres françaises, puis devient journaliste et rédacteur en chef au Quotidien d'Oran. Il est publié pour la première fois en France en 2011 avec son recueil de nouvelles Le Minotaure 504 (Sabine Wespieser). Son premier roman Meurseult, contre-enquête (Acte Sud, 2014), réécriture de L'Étranger d'Albert Camus du point de vue de la famille de l'Arabe, le propulse sur le devant de la scène littéraire. Ce roman reçoit le Prix Goncourt du premier roman, le Prix des cinq continents de la Francophonie, le Prix François-Mauriac et est traduit en plus de trente-cinq langues. Chroniqueur pour différents médias (Slate Afrique, Algérie focus), Kamel Daoud intervient régulièrement dans le débat public et, à ce titre, obtient le Prix Jean-Luc Lagardère du journaliste de l'année 2016 et le Prix international de la Laïcité 2020. En 2022, à l’approche du soixantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, l’exposition « Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019. Raymond Depardon / Kamel Daoud » à l'Institut du monde arabe à Paris offre un témoignage unique sur l’Algérie en 1961 puis en 2019, à travers le regard des deux artistes.