Gloria Origgi

Philosophe italienne dont les travaux portent principalement sur l'épistémologie sociale, Gloria Origgi intègre en 2002 l'Institut Jean-Nicod (CNRS-École Normale Supérieure-École des Hautes Etudes en Sciences Sociales).
« Qu'est-ce que la confiance ? » est le premier essai qu'elle écrit en français. Elle y analyse la notion de confiance sous ses dimensions morales, affectives, epistémiques, politiques.
Dans « La réputation: qui dit quoi de qui ? » (2015), elle observe les réputations se faire ou se défaire en les étudiant dans trois domaines particuliers : la réputation sur internet, la réputation du vin, la réputation académique.
En 2019, elle dirige et publie « Passions sociales » qui réunit de nombreux chercheurs dont Eva Illouz, Nathalie Heinich, Jon Elster, Gérald Bronner, Marc Crépon, Alexandre Gefen etc. L'objectif est de
« mieux comprendre le rôle des passions en tant que mobiles de l'action sociale et politique » .