Frédéric Keck

Frédéric Keck a étudié la philosophie à l’École normale supérieure et à l’Université Lille-III, ainsi que l’anthropologie à l’Université de Californie à Berkeley. Beaucoup de ses travaux reposent sur les liens entre les deux disciplines. En 2005, il entre au CNRS et effectue des recherches sur les crises sanitaires et les maladies animales. Dans Les Sentinelles des pandémies (Zones sensibles, 2020), il s’intéresse à la gestion des pandémies en étudiant les cas d’Hong-Kong, Singapour et Taïwan, frontaliers de la Chine.