Aurélie Brousse

Aurélie Brousse est créatrice d’objets radiophoniques pas toujours identifiés et systématiquement déterritorialisés. La radio pour elle cela a d’abord été des points et des traits, des grésillements, des bips suraigus et l’image de son père construisant des antennes, torturant un émetteur et parlant un langage qu’il était le seul à comprendre. Elle a d’abord cru qu’elle la détesterait... puis elle a compris qu’elle était le medium d’une communication intime, une pièce à soi dans laquelle elle pourrait inviter des mondes éloignés, collecter du réel, le faire parler. Après des études de sciences politiques, des expériences journalistiques, une mission d’attachée parlementaire, Aurélie s’oriente vers la production de spectacles et intègre la radio associative bruxelloise Radio Panik, en produisant une émission de radio mensuelle d’actualités culturelle à Bruxelles. En 2014, elle coordonne le festival international de création radiophonique Monophonic organisé, à Bruxelles, par l’atelier de création sonore et radiophonique (acsr). En 2015, elle suit la formation à la réalisation radio La coquille puis co-réalise avec Ecaterina Vidick son premier documentaire radiophonique Quand la mer se retire. En 2018, elle fonde avec Jeanne Debarsy le collectif We Louve Radio. En 2020, le Centre Wallonie-Bruxelles lui propose une carte blanche pour la programmation du cycle Effraction.