Ismaël Jude
Emanuele Coccia
Frédérique Ait Touati
Philippe Quesne

Soirée d'ouverture — Nouvelles conversations sur le vivant

lundi 15 novembre 2021 de 19h30 à 21h00

Interpelée par le monde vivant, participant au renouvellement de ses récits, la génération actuelle d’artistes et de penseurs travaille cette question avec des outils multiples, ceux de la philosophie, de la littérature, du théâtre ou de l’histoire des sciences. La soirée d’ouverture du festival propose plusieurs portes d’entrée pour explorer ces questionnements, à travers un parcours de dialogues, d’entretiens et de lectures.

Entretien avec Vinciane Despret, en conversation avec Jean-Philippe Pierron
Jonglant entre philosophie et psychologie, entre l’étude des émotions humaines et celle du comportement animal, Vinciane Despret cherche à comprendre en quoi des contextes politiques et sociaux modifient à la fois notre perception du monde animal et les théories scientifiques qui lui sont appliquées. Nous la suivrons dans un parcours à travers ses différents livres de non-fiction et de fiction, Habiter en oiseau (Acte Sud, 2019), Autobiographie d’un poulpe (Actes Sud, 2021) et La Danse du cratérotope écaillé (La Découverte, 1996), en compagnie du philosophe Jean-Philippe Pierron, auteur de Je est un nous. Enquête philosophique sur nos interdépendances avec le vivant (Actes Sud, 2021).

Dialogue entre Frédérique Aït Touati et Emanuele Coccia, en conversation avec Lucie Campos
Quels sont les nouveaux récits de notre rapport au vivant ? Comment ces récits, portés par un décentrement du regard des scientifiques sur le monde animal et par des actes créatifs modifient-ils notre perception des enjeux environnementaux actuels ?

Panel final : Écologie et création, conversation avec Frédérique Aït Touati, Emanuele Coccia, Vinciane Despret et Philippe Quesne, animée par Ismaël Jude
Pour terminer la soirée, les artistes, écrivains et chercheurs invités discutent des points de croisement entre enjeux écologiques et création. Quelle articulation entre la création contemporaine et les enjeux actuels de notre rapport au vivant, à l’urgence climatique, et à l’environnement?

FARM FATALE, Philippe Quesne
Du mercredi 17 au vendredi 19 novembre au Théâtre de la Croix Rousse
1h30 | anglais surtitré | Rencontre en bord de scène le jeudi 18 novembre

"Philippe Quesne, l’un des metteurs en scène les plus programmés à l’international, présente sa dernière fable écologique, à la croisée du théâtre et des arts plastiques.
Dans un monde où les humains auraient disparu, cinq épouvantails, poètes et musiciens, ravivent le monde avec des slogans, des souvenirs, des archives sonores, des objets et des rêves. Ils font état, avec un humour laconique et désarmant, de la menace agro-industrielle et du turbo-capitalisme. "

Les personnes en possession d’un billet pour Nouvelles conversations sur le vivant peuvent bénéficier d’un tarif à 18€ ou de 10€ (pour les étudiants, -30 ans et demandeurs d’emploi).
Informations et réservation.

Évènement terminé