Saison d'automne 2020 : sur le Qui-Vive

From
02 October to 06 November 2020

Halte-, qui vive ? C’est la question que pose la sentinelle, chargée d’écouter et d’entendre avant les autres les bruits du monde. Citoyens, lecteurs, nous sommes sur le qui-vive depuis des mois. Mais cette vigilance est d’abord la mission des écrivains et des penseurs, qui n’ont pas attendu la crise pour prendre le temps de la réflexion.

C’est notre manifeste, en cette rentrée 2020 : il n’y a rien de plus important que de donner la parole – aux écrivains, aux penseurs de notre temps, aux publics de tous âges. Nous devons nous donner les moyens d’entendre, et tenir le baromètre du débat contemporain : cela tient du geste politique. Travailler dans tous les interstices de la pensée, écouter avec attention les récits d’aujourd’hui, les imaginaires qui structurent l’espace public, réfléchir à ce qu’il y a entre et autour des idées et faire apparaître les nuances. Dire et déplier aussi la diversité des idées, positions et clefs qui sont susceptibles de nous orienter.

Après le maintien numérique en mai des Assises Internationales du Roman, il y aura donc du bruit à la Villa, cet automne. Dans ses murs, son parc, ses salons, portes et fenêtres ouvertes sur les échos du monde.

Lucie Campos, directrice de la Villa Gillet