Sulaiman Addonia
Clémentine Goldszal
Antoine Wauters

Inventer la langue de l’exil | Sulaiman Addonia et Antoine Wauters | Villa Gillet

Thursday 19 May 2022 from 18h30 to 19h30

Sulaiman Addonia (Érythrée/Royaume-Uni) et Antoine Wauters (Belgique) en conversation avec Clémentine Goldszal (Le Monde/ELLE).

Exilé d’Érythrée dans les années 1970, passé par les camps de réfugiés soudanais et l’Arabie saoudite avant de rejoindre le Royaume-Uni, Sulaiman Addonia (Le silence est ma langue natale, La croisée, 2022. trad. Laurent Bury) est l’un des grands noms de la l’écriture de l’exil anglo-saxonne. Il est aujourd’hui à la tête d’une formation d’écriture créative pour les réfugiés à Bruxelles et du festival Asmara-Addis en Exil, dédié aux récits d’exil. Antoine Wauters poursuit à travers Mahmoud ou la Montée des eaux (Verdier, 2021) et plus récemment Le Musée des contradictions (Éditions du Sous-Sol, 2022) une exploration de la forme, de la langue, et de la capacité de la littérature à dire la puissance des sentiments humains par-delà la guerre ou le déracinement. De la Syrie en guerre à un camp de réfugiés au Soudan, les personnages de leurs romans sont les poètes d’une histoire contemporaine de l’exil.

Du jeudi au dimanche, la Villa Gillet et le parc de la Cerisaie accueillent la scène internationale du festival, avec une programmation alternant temps de rencontres, temps d’écoute, parcours de lectures et grands dialogues littéraires.

The event is over