01 septembre 2020

Le Prix Franz Hessel

Depuis 2010, le prix Franz Hessel, conçu par la Villa Gillet et la Fondation Genshagen, vise à renforcer les liens intellectuels et littéraires entre la France et l’Allemagne.

Cette distinction est décernée tous les ans depuis 2010 avec le soutien du Ministère français de la Culture et de la Déléguée du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias.
Le prix, doté de 10 000 euros, récompense un auteur de chaque langue. Les lauréats sont sélectionnés par un jury francoallemand indépendant.
Le Prix Franz Hessel de littérature contemporaine contribue à la relance et à l’approfondissement des relations intellectuelles et littéraires entre la France et l’Allemagne. Il vise à favoriser la traduction dans l’autre langue des œuvres primées.

Le jury

JURY FRANÇAIS
Nils C. Ahl / Éditeur, collaborateur au Monde des Livres et chroniqueur au magazine Transfuge.
Lucie Campos / Directrice de la Villa Gillet
Francesca Isidori / Journaliste, directrice artistique de la Bibliothèque des voix aux éditions des Femmes Antoinette Fouque.
Christine de Mazières / Vice-présidente du conseil consultatif de la Fondation Genshagen.
Augustin Trapenard / Producteur et présentateur de l’émission « Boomerang » sur France Inter et de l’émission "21 cm" sur Canal +.

JURY ALLEMAND
Thorsten Dönges / Responsable de la programmation au Literarisches Colloquium Berlin (LCB), il dirige également l’atelier pour écrivains « Prosa ».
Hans-Peter Kunisch / Auteur et journaliste principalement pour La Süddeutsche Zeitung, Die Zeit et Philosophie Magazin.
Petra Metz / Experte en littérature française et spécialiste des relations culturelles franco-allemandes, éditrice.
Ulrike Vedder / Professeur de littérature allemande moderne et directrice de l’Institut de littérature allemande à l’Université Humboldt de Berlin.

Les lauréats

2010
Maylis de Kerangal, Naissance d’un pont (Verticales)
Kathrin Röggla, die alarmbereiten (S. Fischer)
2011
Céline Minard, So long, Luise (Denoël)
Thomas Melle, Sickster (Rowohlt-Berlin)
2012
Eric Vuillard, La Bataille d’Occident et Congo (Actes Sud)
Andreas Maier, Das Haus (Suhrkamp)
2013
Frédéric Ciriez, Mélo (Verticales)
Jonas Lüscher, Frühling der Barbaren (C. H. Beck)
2014
Christine Montalbetti, Plus rien que les vagues et le vent (P.O.L)
Esther Kinsky, Am Fluß (Matthes & Seitz Berlin)
2015
Michaël Ferrier, Mémoires d’outre-mer (L’infini, Gallimard)
Ulrich Peltzer, Das bessere Leben (S. Fischer)
2016
Philippe Forest, Crue (Gallimard)
Christine Wunnicke, Der Fuchs und Dr. Shimamura(Berenberg)
2017 & 2018
Michel Jullien, Denise au Ventoux (Verdier)
Fatma Aydemir, Ellbogen (Hanser)
2019
Anne-Marie Garat, Le Grand Nord-Ouest (Actes Sud)
Susanne Röckel, Der Vogelgott (Jung und Jung)

Mais aussi :