Jančar - VILLA-GILLET // AIR // LES ASSISES INTERNATIONALES DU ROMAN 2012
 

Un festival pour tous les lecteurs !



Drago Jančar

Drago Jančar © Passage du Nord-Ouest

ROMANCIER / ESSAYISTE

Slovénie

 

Biographie

Écrivain de théâtre, essayiste et romancier slovène, Drago Jančar naît en 1948 à Maribor en Yougoslavie. Fils d’un résistant déporté pendant la seconde Guerre mondiale, il hérite de la volonté de son père, et continue, son combat pour la liberté dans la Yougoslavie de Tito. Figure nationale de la dissidence, il est condamné en 1974 à un an de prison pour « propagande au service de l’ennemi ». Libéré au bout de trois mois, il est néanmoins envoyé en service militaire en Serbie. Très souvent censuré, longtemps il ne peut assouvir sa passion de l’écriture pleinement, malgré deux romans. Il choisit ainsi de déménager à Ljubljana, où il travaille dans des studios cinématographiques. C’est la libéralisation progressive de l’ex-Yougoslavie, à la mort de Tito en 1980, qui lui offre l’espace de liberté nécessaire à l’épanouissement de son œuvre. Il voyage aux États-Unis, en Allemagne, signe plusieurs romans et pièce de théâtre, dont son plus grand succès, La Grande valse brillante. Parallèlement, il s’engage en tant qu’éditeur, et comme militant pour la liberté des écrivains.
Il sert encore aujourd’hui la cause de la liberté. Très impliqué dans des associations comme le Pen Club de Slovénie, il n’hésite pas à entrer dans Sarajevo pendant la guerre de Bosnie, afin de venir en aide aux populations. Les guerres de l’ex-Yougoslavie deviennent alors pour lui un grand terrain de réflexion sur les thèmes de l’identité. En 1993, Drago Jančar a obtenu le plus prestigieux des prix littéraires slovènes, le prix Preseren, pour l’ensemble de son œuvre. Il a également reçu en 1994 le Prix européen de la nouvelle, en 1997 le Prix autrichien Jean Améry pour son essai Brioni et en 2003 le Prix Herder pour la littérature. Il a reçu en 2011 le Prix européen de littérature pour l'ensemble de son œuvre.